Très important, le bilan Acmos se termine toujours par une régulation via une couleur.

La chromorégulation va permettre au bioénergéticien d’intervenir sur 4 niveaux distincts.

1 – La stimulation et le renforcement du système lymphatique.

vincent-gassies-bioenergie-geobiologie-acmos-neutre-bien-etre-therapie-naturelle-medecine-quantique-bioenergetique-chromotherapie-chromoregulation[1]C’est l’utilisation principale de la « chromo ». Tout bilan de bioénergie, outre le fait qu’il permet de remettre en mouvement les toxines du corps et ses déchets cellulaires, relance le système d’élimination de celui-ci afin de le purger.

La chromo va aider le corps à soutenir son action d’élimination. Il est donc très important de bien pratiquer sa chromo durant les jours qui suivent le bilan.

2 – Le nettoyage de traces d’agressions sur le corps.

Il est possible de découvrir des agressions d’ordre géobiologique ou ambiante qui ont laissé des traces sur le corps. Il est, alors, indispensable de « nettoyer » à l’aide d’une chromo ces traces afin d’éviter le déclenchement d’un problème dans la zone perturbée.

3 – Les fuites d’énergies au niveau des cicatrices.

Une cicatrice est une blessure sur le corps qui peut cacher une fuite d’énergie du corps vers l’extérieur. Cette fuite épuise le circuit énergétique de la zone où elle se situe. La aussi, la chromo permet de stopper cette fuite.

4 – Douleurs diverses.

Il est possible de faire reculer une douleur en appliquant une couleur spécifique sur la zone du corps en question.