Les découvertes des techniques ACMOS et leur développement ont pour base la physique quantique et la médecine traditionnelle chinoise.

Autant aujourd’hui, il est possible d’obtenir des informations sur le corps par le biais des échographies, des scanners et autres IRM, autant tout une partie énergétique du corps ne peut être mise en évidence que par la résonance, en exposant l’organisme à des gammes de « cohérences » (des harmonies) précises qui permettent d’identifier ses manquements à chacun de ses niveaux d’organisation.

vincent-gassies-bioenergie-geobiologie-acmos-neutre-bien-etre-therapie-naturelle-medecine-quantique-bioenergetique-produits-acmos-1[3]Chacune de ces harmonies, à laquelle le corps est exposé, est un véritable « détecteur d’incohérence énergétique » en relation avec les cellules ou organes lésés, ou porteurs d’une pathologie.

La maîtrise rigoureuse du protocole ACMOS permet une interprétation claire de ces informations. Celui-ci allie les principes de la mesure scientifique à la médecine traditionnelle orientale. La Bioénergétique ACMOS est la synthèse de ces deux approches, auxquelles elle ajoute l’identification de niveaux de « cohérences » par les principes de la physique quantique. A ce jour, 37 niveaux de profondeurs sont identifiables par la Méthode ACMOS.

La méthode permet d’agir aussi bien sur le plan physique, mental, qu’émotionnel.

vincent-gassies-bioenergie-geobiologie-acmos-neutre-bien-etre-therapie-naturelle-medecine-quantique-bioenergetique-chromotherapie-valise-acmos[1]