Le Dr Gimzewski (université de Californie, à Los Angeles) a réussi à déceler et amplifier le son des cellules vivantes. Il a donc confirmé, en 2004, ce que bon nombre de scientifiques avant lui avaient pressenti à savoir que la cellule vivante est un corps oscillant qui émet des vibrations.

Mais son expérience est allée plus loin. La fréquence des cellules vivantes varie entre 933 Hz et 1 773 Hz.

On en revient au principe de la bioénergie : tout organe, toute fonction naturelle, toute zone du corps qui perd sa cohérence vibratoire peut créer une pathologie. Rétablir cette cohérence, c’est restaurer l’organe, la fonction ou la zone du corps dans ses aptitudes maximales.