Module II de la formation en géobiologie scientifique

Comme vu “dans l’article des CEM” (tout en bas) pour les téléphones portables il est à préconiser un appareil dont le DAS ≤ 0,8 W/kg.

Mais, pour bien faire, certaines de nos habitudes doivent changer et nombreux sont ceux qui vont se reconnaître, moi y compris (lol).

Le premier réflexe est de vérifier si le signal de réception de son téléphone est optimum ou non. Avons-nous toutes les barres de connexion du téléphone ?

Si nous nous situons dans une zone de mauvaise réception, notre téléphone va augmenter sa puissance d’émission et ainsi augmenter son rayonnement afin de nous offrir la meilleure réception possible.

De même ; il ne faudrait jamais téléphoner en se déplaçant dans un véhicule, et même faire les cents pas, car notre appareil va monter à pleine puissance afin d’accrocher les antennes proches. Concernant la voiture, ou tout autre véhicule à habitacle fermé, le passager se retrouve dans un espace faisant obstacle aux ondes et ceci provoque donc la montée en puissance du téléphone.

Autres gestes à acquérir, ne pas porter le téléphone à son oreille au cours des phases de composition de numéro ou de décrochement lors de la réception d’un appel. Ces deux phases correspondent à une montée à pleine puissance de l’appareil afin d’enclencher l’émission.

Les bons gestes restent simples finalement. Garder son téléphone le plus loin possible du corps, ne pas le poser sur sa table de nuit ou sous son oreiller, préférer utiliser l’oreillette à fils et non l’oreillette sans fils qui ajoute une dose de rayonnement.