Module II de la formation en géobiologie scientifique

Ces hydrocarbures sont issus de matériaux de construction et s’évaporent dans l’air ambiant d’une habitation, d’un bureau, etc … sous l’effet de la chaleur et de l’humidité. Ils peuvent être diffusés durant plusieurs années.

On retrouve comme COV dans les habitations :

Le formaldéhyde (famille des aldéhydes) hautement toxique que l’on retrouve notamment dans les meubles en aggloméré, c’est cette odeur si spécifique.

Les hydrocarbures aromatiques : benzène, toluène, styrène, et autre xylène : papiers peints, moquettes, colles, peintures, vernis etc ….

De nombreuses études ont mis en évidence les risques encourus par l’émission de certains COV, dont notamment :

atteinte de l’appareil digestif, des reins, de la moelle osseuse et du cœur,

allergie et irritation des voies respiratoires (asthme), de la peau, du nez et des yeux,

perturbation du système immunitaire,

risque d’effets cancérogènes.

Pour s’en prévenir

Une bonne aération des pièces, au moins dix minutes par jour, est nécessaire ( ne pas tout calfeutrer, ne pas colmater les bouches d’aération).

Plantes :

Il existe des plantes dépolluantes qui ont la particularité d’absorber certains COV par les feuilles pour les restituer au niveau de la terre ou les micros organismes se chargeront de leur détérioration.

Aglaonéma Benzène Toluène
Azalée Ammoniac
Chamaedorea Benzène Formaldéhyde
Chlorophytum Monoxyde de carbone Toluène
Chrysanthème Benzène Formaldéhyde
Dracaena marginata Benzène Formaldéhyde
Ficus Formaldéhyde
Fougère de boston Formaldéhyde
Gerbera Benzène Formaldéhyde
Lierre Benzène
Nephrolepsis Formaldéhyde
Palmier d’arec Formaldéhyde
Philodendron Formaldéhyde Pentachlorophénol
Phoenix roebilini Formaldéhyde
Sanseveria Benzène Formaldéhyde
Scindapsus aureus Benzène
Spathipyllum Benzène
Syngonium Formaldéhyde

Attention au cactus :

Les cactus ne protègent pas contre les émissions électromagnétiques des écrans d’ordinateurs.